Direction

CECILE VAN SNICK

Comédienne – metteuse en scène – directrice

Cécile Van Snick est comédienne, metteur en scène et directrice de l’Atelier Théâtre Jean Vilar de Louvain-la-Neuve et du Festival de Théâtre de Spa.

Licenciée et agrégée en journalisme et communication sociale, Cécile Van Snick a assuré depuis 1997 la fonction de directrice adjointe de l’Atelier Théâtre Jean Vilar de Louvain-la-Neuve, dont elle est actuellement directrice. Elle est également directrice du Festival de Spa depuis 1999.

FU5A7389

Elle a obtenu le premier prix d’art dramatique au Conservatoire royal de Bruxelles en 1981, cours de Monsieur DEBAAR, ainsi que le premier prix de déclamation au Conservatoire de Bruxelles en 1982, cours de Madame PHILIPPE. En tant que comédienne, elle a assumé de 1980 à 1987 plus de 20 spectacles notamment avec le Théâtre de l’Ymagier Singulier (groupe collectif et de recherche), le Théâtre de Poche, le Théâtre du Parc, le Théâtre National, le groupe T3, le Théâtre des Galeries,…

Professeur de communication, elle a par ailleurs enseigné l’art dramatique dans le cycle rénové de l’enseignement supérieur ainsi qu’en Académie et a mis au point des animations scolaires pour le Théâtre National.

Chercheuse (de 1979 à 1989) au Centre de Sociologie du Théâtre de l’Université Libre de Bruxelles sous la direction de Roger DELDIME, elle a également collaboré à la mise sur pied avec Maurice SÉVENANT de la CTEJ (chambre des théâtres pour l’enfance et la jeunesse).

Comme attachée de presse, elle a entre autres collaboré avec Martine Levens, responsable des relations avec la presse pour les Editions Marabout, Fayard, Grasset,… (1990-91) et a travaillé au cabinet du ministre des affaires wallonnes pour le Logement et l’Information.

Elle a également assuré pendant trois ans les Relations Publiques et relations avec la presse pour les marchés belges et luxembourgeois des parfums Christian Dior, parfums Christian Lacroix et les laboratoires Roc (de 1989 à 1992).

Durant cinq ans (de 1992 à 1997), elle est chargée des affaires du spectacle vivant à la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques en Belgique (SACD).

Elle a repris ses activités de comédienne en 2004 en interprétant Mme Diderot dans Le Libertin de E.-E. Schmitt et continue à se produire dans d’autres spectacles: Demain, c’est le printemps d’Eve Calingaert, Honor de Joanna Murray-Smith…
En 2008, elle met en scène Amour, amour de Jacques Henrard et en 2011 Acte 3 de Claudia Nellens et David Ambrose.

Activités des dernières années

en tant que comédienne
Madame Diderot dans Le Libertin d’Eric-Emmanuel Schmitt (2004)

Alice dans Demain, c’est le printemps  d’Eve Calingaert (2005, 2007, 2008)

Honor dans Honor de Joanna Murray-Smith (2007)

Annette dans Deux Petites Dames vers le Nord de Pierre Notte (2009, 2010 et 2012)

La Mère dans Malentendus de Vincent Engel (2010)

Bélise dans Les Femmes Savantes de Molière (2011)

Yolande dans Un Air de famille de Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri (2014 et 2015)

La Comtesse Isabella dans La Famille du collectionneur de Carlo Goldoni (2014)

en tant que metteur en scène
Amour, amour de Jacques Henrard (2008)

Acte 3 de Claudia Nellens et David Ambrose (2011)

Des Jours trop longs d’après le roman éponyme de Marie Denis (2012)

L’Ecole est finie ! de Jean-Pierre Dopagne (2014)

Le Voyage de Monsieur Perrichon d’après Eugène Labiche (2015)

 

AXEL DE BOOSERE

Comédien – metteur en scène – directeur

Axel De Booseré est metteur en scène, comédien et directeur du Festival de Théâtre de Spa.

Après une formation au Conservatoire de Liège, il entame une carrière d’acteur au Théâtre du Campagnol. Il rencontrera ensuite des metteurs en scène tels que Jean-Claude Berutti, André Steiger et Jacques Delcuvellerie.

Axel De Booseré © Goldo

Il enseigne l’Art Dramatique en Belgique et à l’étranger, est responsable des publications de Théâtre et Publics et met en scène plusieurs pièces en collaboration avec d’autres artistes dont Baal de Brecht et Partage de Midi de Claudel. Mais c’est en 1999 que son travail prend son ampleur dans sa rencontre avec la scénographe Maggy Jacot. Avec elle, il réalise durant 12 ans les créations de la Compagnie Arsenic dont il assumait également la direction artistique.

Durant cette période, cette compagnie itinérante proposa des spectacles dans des lieux mobiles à chaque fois revisités qui ont rassemblé un très large public. En effet, ce n’est pas moins de 200.000 spectateurs qui assistèrent à l’une des 1.200 représentations du Dragon, d’Éclats d’Harms Cabaret, de Macbeth, de Dérapages ou du Géant de Kaillass. 

Aujourd’hui, sa collaboration avec Maggy Jacot et l’équipe artistique qui s’est rassemblée autour de leur duo poursuit son parcours avec la Compagnie Pop-Up.

Leur première création en janvier 2014, Alpenstock de Rémi De Vos, a rencontré un vif succès en Belgique, en Suisse et en France. Ils ont créé au Théâtre de Liège et au Théâtre national, Le cabaret du bout de la nuit, une fresque musicale et théâtrale sur la Belle Époque et son corollaire, la guerre 14 -18. Ce spectacle a été aussi coproduit par les Théâtres de la Ville de Luxembourg. Leur création UBUs fut produite par Mons 2015 et Pilzen 2015, Capitales européennes de la Culture. On les retrouvera ensuite début 2017 aux commandes de Méphisto de Thierry Debroux au Théâtre du Parc de Bruxelles.

Par ailleurs, il enseigne la dramaturgie à Saint-Luc/Liège.